Prières

Prières

1. La « Petite couronne » de l’Enfant Jésus de Prague 

On baise la médaille en disant : « Adorable Trinité, nous Vous offrons toutes les adorations du Cœur du Saint Enfant Jésus ». On prie ensuite le « Notre Père » sur chacun des trois gros grains et le « Je vous salue Marie » sur chacun des douze petits grains en faisant précéder chaque Pater et chaque Ave de ces paroles : « Et le Verbe s'est fait chair, et il a habité parmi nous! ». On termine en baisant à nouveau la médaille, tout en disant : « Saint Enfant Jésus, bénissez-nous! » (50 jours d'indulgence).

On énonce les mystères avant chaque Ave Maria. 

1. L'Annonciation
2. La Visitation
3. La Naissance
4. L'Adoration des Bergers
5. La circoncision (Présentation au Temple)
6. L'Adoration des Mages
7. La Présentation au Temple
8. La Fuite en Égypte (Le massacre des Saints Innocents)
9. Le Séjour en Égypte
10. Le Retour de l'Égypte

11. La Vie cachée à Nazareth
12. Jésus au milieu des Docteurs de la Loi (Le recouvrement de Jésus)


2. Prière révélée par la Sainte Vierge au Vénérable Père Cyrille à Prague

O Divin Enfant Jésus, j'ai recours à Vous. Je Vous en prie, par votre Sainte Mère, assistez-moi dans cette nécessité (en silence, on expose l'objet de sa demande), car je crois fermement que votre Divinité peut me secourir. J'espère avec confiance obtenir votre sainte grâce. Je Vous aime de tout mon cœur et de toutes les forces de mon âme. Je me repens sincèrement de mes péchés et je Vous supplie, ô bon Jésus, de me donner la force d'en triompher. Je prends la résolution de ne plus jamais Vous offenser et je viens m'offrir à Vous, dans la disposition de tout souffrir plutôt que de Vous déplaire. Désormais, je veux Vous servir avec fidélité, et pour l'amour de Vous, ô Divin Enfant, j'aimerai mon prochain comme moi-même. Enfant tout puissant, ô Jésus, je Vous en conjure de nouveau, assistez-moi dans cette circonstance; faites-moi la grâce de Vous posséder éternellement avec Marie et Joseph et de Vous adorer avec les saints Anges dans la cour céleste. Ainsi soit-il.

3. Le « Souvenez-Vous » au Divin Enfant Jésus

Souvenez-Vous, ô divin Enfant Jésus, de la promesse si douce que vous avez daigné faire vous-même à votre dévote servante, la vénérable Marguerite du Saint-Sacrement, lorsque vous lui disiez ces paroles si pleines de consolation pour notre cœur triste et accablé : « Recours à mon Cœur, et chaque fois que tu voudras obtenir une grâce, ne manque jamais de me la demander par les mérites de ma sainte Enfance, car je ne te la refuserai point. » Rempli de confiance en votre parole, ô divin Enfant Jésus, si miséricordieux et toujours fidèle dans vos promesses, je viens à vos pieds vous exposer mes peines. Aidez-moi à mener une vie sainte, afin d'arriver sûrement à l'éternelle patrie, et par les mérites de votre Incarnation et de votre sainte Enfance, ô divin Enfant Jésus, par l'intercession aussi de votre auguste Mère et des saints archanges Michel, Gabriel et Raphaël, daignez m'accorder la grâce que je sollicite... (en silence, on expose l'objet de sa demande). Je l'implore avec la plus vive instance, car vous savez combien j'en ai besoin. Non, ô doux Enfant Jésus, je ne serai point trompé dans mon espérance. Je me jette dans les bras de votre tendresse, de votre miséricorde et de votre puissance, persuadé que vous écouterez ma prière et que je ne me relèverai pas de vos pieds sans avoir été consolé et exaucé. Ainsi soit-il.


4. Invocations au Saint Enfant Jésus de Prague

Enfant Jésus, Roi de Gloire, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, notre vrai Dieu et Seigneur, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, vous dont la puissance opère tant de merveilles, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, dont la bonté est toujours prête à nous secourir, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, dont l’amabilité console les affligés, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, dont la Miséricorde pardonne nos péchés, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, dont la force soutient notre faiblesse, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, dont la puissance nous protège contre tous les maux, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, dont le souverain pouvoir triomphe de l’enfer, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, dont la gracieuse image attire nos cœurs, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, dont le doux et Saint Nom réjouit les fidèles, Ayez pitié de nous
Enfant Jésus, dont la Majesté remplit l’univers, Ayez pitié de nous
Ô Divin Enfant Jésus, daignez augmenter en nous, l’amour et la dévotion envers votre Sainte Enfance, Exaucez-nous.
Ô Divin Enfant, ne retirez jamais de nous Votre main qui opère tant de merveilles et préservez-nous des malheurs qui nous menacent, Exaucez-nous.
Ô Divin Enfant, soyez toujours notre consolation et notre refuge dans Votre Image miraculeuse, Exaucez-nous.

V. Jésus, doux et humble de Cœur.
R. Rendez mon cœur semblable au Vôtre.

Prions

Jésus, notre Roi, nous Vous conjurons, prosternés devant Votre sainte Image, jetez un regard de clémence sur nos cœurs suppliants et pleins d’angoisses. Que Votre Cœur si bon, si incliné à la pitié, se tourne vers nous et nous accorde la grâce que nous lui demandons avec instance. Délivrez-nous de la tristesse et du découragement, de tous les maux et difficultés qui nous accablent. Par les mérites de Votre Sainte Enfance, daignez nous exaucer et nous accorder la consolation et le secours dont nous avons besoin, afin que nous Vous louions avec le Père et le Saint-Esprit dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 5. Acte de consécration à l’Enfant Jésus de Prague

O saint Enfant Jésus de Prague, notre aimable roi, par les mains de votre auguste Mère, je me consacre à Vous. Daignez me prendre sous votre puissante protection, préservez-moi des maladies et de toute influence malsaine, gardez-moi pur et qu'à votre exemple je croisse en grâce et en vertu devant Dieu et devant les hommes! Saint Enfant Jésus, bénissez-moi!

6. Prière pour remercier d'une grâce obtenue

O aimable, ô bon, ô très doux Enfant Jésus, me voici prosterné devant vous pour vous remercier, du fond de mon cœur, de la grâce inappréciable que vous m'avez faite. Dans l'impuissance où je me trouve de vous rendre grâces proportionnellement à la faveur que vous avez bien voulu m'accorder, je prends l'engagement de vous servir avec plus d'exactitude, plus d'amour et de ferveur que par le passé. Mais je suis si faible, ô doux Enfant Jésus, que je ne puis rien par moi-même; veuillez donc, je vous en conjure, me faire une nouvelle grâce: celle de pouvoir exécuter en tout point ma promesse, afin de redoubler d'amour, d'attention et de vigilance à votre saint service et d'arriver un jour à chanter éternellement vos louanges avec Marie et Joseph. Ainsi soit-il.

 7. Neuvaine à l’Enfant Jésus de Prague

Note : Les prières d’introduction et de conclusion se disent chaque jour.

Premier Jour

V. O Dieu venez à mon aide.
R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.
V. Gloire soit au Père et au Fils et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement...
Notre Père...

L'incarnation. - O très doux Enfant Jésus qui, pour notre salut éternel, êtes descendu des splendeurs du Père, et qui, conçu de l'Esprit-Saint, n'avez point eu horreur du sein d'une Vierge ; Verbe fait chair, qui avez pris la forme d'un esclave, ayez pitié de nous.
R. Ayez pitié de nous, Jésus Enfant, ayez pitié   de nous.
Je vous salue, Marie...
Terminer par la belle prière du R.P. Cyrille et les Invocations.

Deuxième Jour

La Visitation. - O très doux Enfant Jésus, qui, par l'entremise de la Vierge votre Mère avez visité Elisabeth, pour sanctifier dès le sein de sa mère votre précurseur Jean-Baptiste, et le remplir du Saint-Esprit, ayez pitié de nous.

Troisième Jour

La naissance  et l'adoration des Bergers.- O très doux Enfant Jésus, né à Bethléem de la Vierge Marie, enveloppé de langes, couchez dans une crèche, annoncé par les Anges et visité par les Bergers, ayez pitié de nous.

Quatrième Jour

La Circoncision. - O très doux Enfant Jésus, qui avez été circoncis au bout de huit jours et appelé du glorieux nom de Jésus, et qui, par votre nom aussi bien que par votre sang avez été proclamé Sauveur du monde, ayez pitié de nous.

Cinquième Jour

L'adoration des Mages. - O très doux Enfant Jésus, révélé aux rois Mages par l'étoile leur servant de guide, et qui avez reçu sur le sein de votre Mère leurs adorations et leurs présents mystérieux, 1'or, l'encens et la myrrhe, ayez pitié de nous.

Sixième Jour

La Présentation. - O très doux Enfant Jésus, présenté au Temple par la Vierge votre Mère, embrassé par le saint vieillard Siméon, et révélé à Israël par Anne la prophétesse, ayez pitié de nous.

Septième Jour

La Fuite et le Séjour en Egypte. - O très doux Enfant Jésus, recherché par le cruel Hérode, qui voulait vous mettre à mort, transporté par saint Joseph avec votre Mère en Egypte, soustrait à un cruel massacre et glorifié par le sang des Innocents martyrs; Vous, qui êtes demeuré en Egypte avec Marie votre sainte Mère et le patriarche saint Joseph jusqu'à la mort d'Hérode, ayez pitié de nous.

Huitième Jour

Le retour d'Egypte et la Vie cachée à Nazareth. - O très doux Enfant Jésus, qui revenant d'Egypte dans la terre d'Israël, avez souffert toutes les fatigues d'un pénible voyage, et avez vécu enfin dans la ville de Nazareth, pour y demeurer humblement soumis à vos parents; Vous qui, au sein de la pauvreté et des travaux, croissiez en âge, en sagesse et en grâce, ayez pitié de nous.

Neuvième Jour

Jésus au milieu des Docteurs de la Loi. - O très doux Enfant Jésus, conduit à l'âge de douze ans à Jérusalem, cherché par vos parents avec tant de douleur, et retrouvé trois jours après avec une grande joie au milieu des docteurs, ayez pitié de nous.


8. La Croix-Sauvegarde

A. Au recto: l'image du Divin Enfant Jésus de Prague avec l'invocation : "Saint Enfant Jésus, bénissez-nous !" les mots de l'Evangile: "et Verbum caro factum est ". Paroles terribles au démon, puisqu'elles ont annoncé le salut de l'humanité par l'incamation du Fils de Dieu. Les initiales V.R.S. de ces paroles de Jésus : "Vade retro, satanas ! " (Retire-toi, Satan!). La croix, symbole de la rédemption, surmonte ces initiales.
B. Au verso : au milieu : IHS les trois premières lettres du nom de Jésus en grec. Les mots : "Vive Jésus !" C'est par l'invocation de ce nom adorable que les apôtres guérissaient les malades. Les mots de l'Evangile: "Rex sum ego" (Je suis roi).
Les initiales A.R.T. "Adveniat regnum tuum!" (que votre règne arrive). Redisons souvent, avec amour, cette demande du Pater.
"Ave Maria!" c'est par Marie que nous avons reçu Jésus. C'est par elle que nous viennent toutes les grâces.
Faveurs : Nombreuses sont les grâces de tout genre, obtenues par le port de cette croix, appelée à juste titre: Sauvegarde. Des personnes qui la portaient avec confiance ont été préservées de graves accidents: d'autres ont été guéries en la baisant.

9. Invocations à l'Enfant Jésus de Prague - Sanctuaire de Horion-Hozémont

Ô Saint Enfant Jésus de Prague, en pèlerinage dans votre sanctuaire, je me prosterne devant vous.
Je vous demande de protéger tous ceux que j’aime. Accordez-leur de vous connaître et de vous servir.
Je vous demande de protéger les familles, plus particulièrement celles qui vivent des situations difficiles. Accordez-leur votre paix.
Je vous demande de protéger les enfants. Accordez-leur de grandir sous votre regard.
Je vous confie tous ceux qui se sont éloigné de Vous. Accordez-leur la grâce de la conversion.
Je vous confie tous ceux qui souffrent. Accordez-leur d’unir leurs souffrances aux vôtres et réconfortez-les dans l’épreuve.
Je vous confie les âmes du Purgatoire. Accordez-leur sans tarder la gloire du Paradis.